ROUSSEAU (J.-B.)


ROUSSEAU (J.-B.)
ROUSSEAU (J.-B.)

ROUSSEAU JEAN-BAPTISTE (1671-1741)

Malgré un brillant début dans la carrière poétique, Rousseau eut une existence en grande partie malheureuse. Il était le fils d’un honnête cordonnier de Paris qui fit donner à ses enfants une éducation au-dessus de leur condition sociale. On l’accuse d’avoir rougi de ses origines. C’est un de ses traits d’orgueil qui le rendent peu sympathique à ses contemporains.

Il entre dans la carrière littéraire par des pièces de théâtre et de poésie. Nourri à l’école de Boileau, il se croit appelé à former, aux confins des deux siècles, la transition entre deux époques. En fait, son œuvre, où se mêlent alors odes religieuses et épigrammes obscènes, est empreinte d’une sorte de duplicité morale, caractéristique de la fin du règne de Louis XIV. À trente ans, il a une grande réputation littéraire, mais aussi un grand nombre d’ennemis que lui attire son caractère. En 1707, alors qu’il est candidat à l’Académie française, on fait courir sous son nom des couplets calomnieux contre plusieurs hommes de lettres. Il s’en défend, mais l’affaire s’envenime, et le parlement le juge coupable et le condamne au bannissement à perpétuité (1712). Obligé de s’enfuir, il erre misérablement en Suisse, à Vienne, à Bruxelles, en Angleterre (1721). Pendant son exil, il est protégé par le comte du Luc, ambassadeur de France en Suisse, auquel est dédiée son Ode à la Fortune , une de ses œuvres les plus connues:

Fortune dont la main couronne
Les forfaits les plus inouïs,
Du faux éclat qui t’environne
Serons-nous toujours éblouis?

En 1722, Voltaire, encore jeune alors, le rencontre à Bruxelles. Mais ils étaient faits pour ne pas s’entendre. Dans Le Temple du goût , Voltaire compare sa poésie au coassement d’une grenouille et ne cesse, dès lors, de s’acharner sur ses écrits, son caractère, sa vie. Revenu un moment à Paris (1738), Rousseau ne réussit pas à se faire réhabiliter et quitte de nouveau la France. Il meurt à Bruxelles, et son meilleur élève dans la poésie lyrique, Jean-Jacques Lefranc de Pompignan, lui dédie son Ode sur la mort de J.-B. Rousseau (1742):
DIR
\
La France a perdu son Orphée...
D’une brillante et triste vie
Rousseau quitte aujourd’hui les fers;
Et loin du ciel de sa patrie,
La mort termine ses revers./DIR

Il fut apprécié de Fénelon, de Louis Racine. Outre ses poésies lyriques comprenant quatre livres d’Odes , deux livres d’Allégories et une vingtaine de Cantates — dont la cantate Circé , longtemps considérée comme un chef-d’œuvre —, il avait composé deux livres d’Épîtres , quatre d’Épigrammes et un de Poésies diverses . Il exhale, le plus souvent dans ses vers, ses amères désillusions:

Ce monde-ci n’est qu’une œuvre comique
Où chacun fait des rôles différents.

Le «rôle» de ce Jean-Baptiste, que le jeune XVIIIe siècle tint longtemps (jusqu’à l’apparition de Jean-Jacques) pour «le grand Rousseau», ne s’achèvera pourtant point sur une note si «comique»: Victor Hugo, quand il n’est encore que «l’enfant sublime», en fait un de ses modèles favoris, et les grandes formes strophiques de la maturité hugolienne (celle des Mages , par exemple) conservent souvent la structure de l’ode de Jean-Baptiste Rousseau.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ROUSSEAU (J.-J.) — En plein siècle des Lumières, Jean Jacques Rousseau élève une véhémente protestation contre le progrès des sciences et l’accumulation des richesses, contre une société oppressive et des institutions arbitraires. Il stigmatise la dénaturation… …   Encyclopédie Universelle

  • ROUSSEAU (T.) — Avec Corot, Théodore Rousseau domine la peinture de paysage française du milieu du XIXe siècle. Figure symbolique de l’école de Barbizon tout comme Millet, son ami intime, il incarne la lutte de la génération de 1830 contre les conventions et les …   Encyclopédie Universelle

  • Rousseau — ist der Familienname folgender Personen: Bobby Rousseau (* 1940), kanadischer Eishockeyspieler Craig Rousseau (* ?), US amerikanischer Comiczeichner Florian Rousseau (* 1974), französischer Radrennfahrer Frederick Rousseau (* 1958), französischer …   Deutsch Wikipedia

  • Rousseau —   [ru so],    1) Henri Julien Félix, genannt le Douanier [lədwa nje, »der Zöllner«], französischer Maler, * Laval 21. 5. 1844, ✝ Paris 2. 9. 1910; Beamter beim Pariser Stadtzoll; begann um 1880 als Autodidakt in naiv realistischer Art zu malen,… …   Universal-Lexikon

  • ROUSSEAU (H.) — Définir la place d’Henri Rousseau, le Douanier, l’ancêtre des peintres naïfs, dans l’histoire de l’art moderne est impossible, puisque sa peinture ne relève ni de la tradition ni de son contraire, l’avant garde. Rousseau est tout simplement un… …   Encyclopédie Universelle

  • rousseau — [ ruso ] n. m. • XIXe; « rouquin » 1190; de roux ♦ Dorade rose. ● rousseau nom masculin (de roux) Poisson sparidé, vivant en petits bancs sur les côtes atlantiques, largement consommé. (Autre nom dorade rose.) Rousseau (Henri, dit …   Encyclopédie Universelle

  • Rousseau — Rousseau, Henri Rousseau, Jean Jacques Rousseau, Théodore * * * (as used in expressions) Rousseau, (Pierre Étienne) Théodore Rousseau, Henri Le Douanier Rousseau Rousseau, Jean Jacques Waldeck Rousseau, (Pierre Marie) René …   Enciclopedia Universal

  • Rousseau — (spr. Ruffoh), 1) Jean Baptiste, geb. 6. April 1670 in Paris; wurde 1688 Page bei dem französischen Gesandten Bonrepeaux in Dänemark, ging als Secretär des Marschalls Tallard nach England; arbeitete nach seiner Rückkehr nach Frankreich unter… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Rousseau — ROUSSEAU: Croire que J. J. Rousseau et J. B. Rousseau sont les deux frères, comme l étaient les deux Corneille …   Dictionnaire des idées reçues

  • rousseau — Rousseau. s. m. Homme qui a le poil roux. Il est rousseau. c est un rousseau …   Dictionnaire de l'Académie française